Communiqué de presse conjoint div yezh Breizh et Dihun Breizh

Les associations de parents d’élèves div yezh Breizh et Dihun Breizh représentent les
familles et les élèves qui font le choix d’une scolarité bilingue français-breton,
respectivement au sein du service public d’éducation et dans les écoles sous contrat
gérées par la Direction diocésaine de l’Enseignement catholique. Elles souhaitent, par le
présent communiqué de presse, apporter des éléments complémentaires comme suite à
la diffusion de la lettre rédigée par le Réseau européen pour l’égalité des langues -
European Language Equality Network (ELEN) et adressée à tous les candidats à l’élection
présidentielle le 31 mars 2017.
Dihun Breizh et div yezh Breizh, en leur qualité de membres actifs, se félicitent
que Kevre Breizh, qui assure la mission de coordination des associations culturelles de
Bretagne, ait porté cette missive à la connaissance des médias afin de sensibiliser le
public sur la question de l’apprentissage des langues régionales en France, et donc en
faveur de la promotion et du développement de l’apprentissage du breton à l’école en ce
qui concerne la région Bretagne.
Cette lettre détaille 6 objectifs ciblés pour « une République des territoires, plurielle,
respectueuse des droits humains fondamentaux et de ses diverses composantes. »
Dans son Objectif 3, il est demandé aux candidats de « Mettre en place les moyens
nécessaires pour assurer la prise en charge du service public, assuré par les
établissements scolaires associatifs de langue régionale en immersion conformément aux
recommandations des Nations Unies ».
Nous tenons à réaffirmer ce qui constitue la réalité et la sincérité de l’offre d’enseignement
du ou en breton en Bretagne en présentant toutes les propositions disponibles.
Div yezh Breizh et Dihun Breizh veulent rappeler que toutes les familles ont un triple
choix en Bretagne et par conséquent une triple chance pour inscrire leur(s) enfant(s) dans
une école qui propose un enseignement bilingue : le réseau bilingue public, le réseau
bilingue privé ou la filière associative par immersion.
Enfin, pour compléter, nous tenons à préciser que sur les 17 024 élèves scolarisés en
filière bilingue français-breton à la rentrée 2016, 7 488 l’étaient dans l’enseignement
public, soit 44 % des élèves qui apprennent le breton à l’école ; 5 294 élèves, soit 31 %
des élèves étaient par ailleurs scolarisés dans la filière d’enseignement privé catholique
et 4 242 élèves, soit 25 % l’étaient dans la filière associative par immersion.